Login

FAJI SA dope son Conseil d’Administration

La composition du conseil réunit des compétences tant au niveau de l’industrie que de la formation.
Assez peu connue sous son nom, FAJI SA est responsable de deux projets d’importance sur l’Arc jurassien, en Suisse et même plus largement : Le SIAMS, salon de l’ensemble de la chaîne de production des microtechniques et #bepog, le programme de valorisation des métiers techniques. Les récents changements au sein du conseil d’administration nous donnent l’occasion de présenter cette institution.

Société anonyme reconnue d’utilité publique, FAJI SA travaille activement à la promotion de l’industrie de l’Arc jurassien et à la valorisation des métiers techniques sans lesquels notre industrie régionale ne pourrait vivre. FAJI SA est constituée de deux actionnaires : la Fondation FAJI (FAJI signifiant d’ailleurs Fondation Arc Jurassien Industrie) à 90% et la Chambre d’économie publique du Jura bernois.

Une fondation en soutien
La Fondation, qui a été mise en place en 2007 par des acteurs économiques majeurs des cantons de Neuchâtel, Berne et Jura sous l’égide de Maître François Frôté, avait pour but de pérenniser le SIAMS. Aujourd’hui la stratégie de la Fondation et de la société anonyme est la même et la SA est le bras opérationnel de la Fondation.

Une stratégie bien définie
La stratégie de FAJI SA est de fédérer les industries de l’Arc jurassien autour de projets régionaux afin de répondre aux véritables besoins industriels de cette région. Cette stratégie s’articule principalement sur quatre piliers : la promotion industrielle (avec SIAMS), la formation professionnelle (avec #bepog), l’innovation (avec différentes participations à des projets) et les relais politiques nécessaires au développement de ces projets.

Des changements au sein du Conseil d’administration
Deux membres du Conseil d’administration ont souhaité passer la main après de nombreuses années de loyaux services. Il s’agit de MM. Richard Vaucher, président de la CEP, et Philippe Scemama, président de LNS, qui ont été chaleureusement remerciés pour leur engagement. Précédemment, c’est M. Francis Koller, directeur émérite du SIAMS, qui avait quitté les rangs du Conseil. Afin de compléter les effectifs de ce dernier en mettant l’accent sur une collaboration intercantonale apte à fédérer les forces de l’Arc jurassien tout en étant pluridisciplinaire, quatre nouveaux administrateurs ont été nommés en les personnes de Mme Danielle Ackermann, directrice du CAAJ à Moutier, MM. François Steulet, fondateur de Productec et directeur de LogicNum, Maxime Cuenot, directeur financier de Patrick Métal et Jacques Schnyder, directeur de Sylvac. M. Raymond Stauffer garde la présidence, et MM. Denis Grisel, ancien directeur de la promotion économique du Canton de Berne, Vincent Schaller, directeur d’Applitec et Olivier Haegeli, directeur de Willemin-Macodel, conservent leur fauteuil.  

Raymond Stauffer relève que la composition du conseil réunit ainsi des compétences tant au niveau de l’industrie que de la formation, domaines qui sont des piliers stratégiques de FAJI SA. Les objectifs communs, synthétisés par le SIAMS et #bepog, sont d’ailleurs étroitement liés.  

Le SIAMS veut rester une référence…

Le succès du SIAMS est indéniable : La prochaine édition s’annonce quasiment complète 7 mois avant son ouverture ! L’aspect opérationnel est sur de bons rails et de nombreuses innovations seront communiquées prochainement. Par ailleurs, les organisateurs cherchent également à développer d’autres activités autour de ce salon, sous l’égide du « Club SIAMS » par exemple, afin que ces rendez-vous prennent une place incontournable dans le calendrier des industriels. En collaboration avec la direction, le Conseil devra également porter ses réflexions sur le SIAMS du futur : à l’ère d’internet et des robots intelligents, comment le salon se réinventera-t-il pour garder une place de choix ?

… et #bepog veut devenir une référence
Le programme de valorisation des métiers techniques #bepog se développe bien, mais ici également le Conseil a l’intention de s’impliquer pour lui permettre de devenir pérenne à long terme. Avec plus de 2'000 enfants ayant participé à des activités et près de 300 enseignants et spécialistes de l’orientation touchés, le programme #bepog a bien démarré. Il est toutefois important de poursuivre et d’intensifier les efforts car les métiers techniques seront toujours en danger de manque de main d’œuvre qualifiée dans les années à venir.

La continuité dans l’amélioration 
Laurence Gygax, responsable clientèle SIAMS et Pierre-Yves Kohler, directeur ainsi que l’équipe de FAJI SA et ses sous-traitants sont plus que jamais déterminés à développer et améliorer leurs actions. Le renforcement du conseil d’administration est perçu comme une opportunité d’être toujours plus au service des clients que sont les jeunes et les PME de l’Arc jurassien. 




Editorial SIAMS