Login

Augmenter les volumes grâce à Swissnano

L’entreprise Gérald Badan SA à Moutier célèbre ses cinquante ans cette année et c’est avec confiance que l’avenir est envisagé. Nous avons rencontré Monsieur Carlos Almeida, son directeur et propriétaire depuis un peu plus d’une année. Il nous explique comment l’investissement dans des machines SwissNano en complément des Deco et des machines à cames lui a permis de développer l’entreprise.

M. Almeida n’est certainement pas un inconnu pour les lecteurs de decomagazine situés en Europe du Sud et en Suisse. En effet, il a passé presque deux décennies chez Tornos, d’abord comme collaborateur à la vente interne pour les marchés latins (France, Italie, Espagne et Portugal), avant de travailler à la vente sur le marché suisse (dès 2001), pour finalement devenir responsable des ventes sur ce marché (en 2011). Début 2015, il décide de reprendre Gérald Badan SA, PME d’une dizaine de personnes.

Une transition en douceur

L’entreprise Gérald Badan SA, spécialisée historiquement sur le décolletage pour la connectique, était à remettre pour raison d’âge du propriétaire et l’arrivée de M. Almeida a été l’occasion de rassurer les clients et les collaborateurs quant à la pérennité de l’entreprise. Suite au rachat, tout le personnel est resté et l’ambiance familiale et sympathique a été préservée. M. Almeida nous dit : « Mes collaborateurs sont très compétents et représentent clairement un des atouts de l’entreprise. Je suis très heureux que la transition se soit si bien passée ».

Un outil de production à compléter

Doté d’une cinquantaine de machines à cames destinées à la réalisation de pièces simples et de grandes séries, ainsi que de quatre Deco 10 dédiées à la production de pièces complexes et de séries plus courtes, l’atelier ne disposait pas de machines intermédiaires pour compléter l’offre. « Nous avons envisagé plusieurs solutions et la SwissNano est celle qui s’intégrait le mieux dans notre atelier » précise le directeur. Et si les spécialistes CN de l’atelier sont des inconditionnels de TB-Deco, ils relèvent que la prise en main de TISIS et des SwissNano a été très rapide et efficace.

De l’autre côté du miroir

Comme M. Almeida était en charge de la vente de machines SwissNano lorsqu’il était chez Tornos et qu’il en est maintenant utilisateur, nous n’avons pas pu nous empêcher de lui demander sa perception de l’autre côté du miroir, il répond : « Je n’ai pas eu de mauvaise surprise, je connaissais bien la machine ainsi que la qualité de service de Tornos et mes opérateurs m’ont renforcé dans cette vision. Tant la machine SwissNano que le service comblent nos attentes ». Nous avons également discuté avec le spécialiste qui travaille sur SwissNano. Il nous dit : « Au départ, je n’étais pas trop pour cet investissement, car je ne connaissais pas le système TISIS et la machine me paraissait trop petite. Après une année, je suis conquis. La prise en main a été très simple et la qualité des pièces est excellente ».

Une solution complète en totale interaction

Ce décolleteur chevronné tant sur machines à cames que sur Deco poursuit : « Pour un habitué de Deco, la zone d’usinage de SwissNano fait peur, la place à disposition est limitée, mais il est vrai que la vision est bonne avec l’accès frontal de la machine et que c’est une question d’habitude. Ce qui est nouveau pour moi est également le ravitailleur à tubes LNS Tryton et ici aussi j’étais un peu sceptique. Mais j’avais tort, ce ravitailleur est superbe et fonctionne en harmonie totale avec la machine ». Par rapport au service, il nous dit : « Nous n’avons que des éloges pour le service de Tornos, il est efficace et rapide ».

Un business plan qui intègre SwissNano

Dès l’achat de l’entreprise, le directeur envisage l’acquisition de nouvelles machines à commande numérique qui lui permettent la réalisation de pièces moyennement complexes. Après analyse, deux machines SwissNano sont achetées la première année. M. Almeida explique : « Nous devions clairement compléter notre outil de production et le calcul s’est avéré exact puisque, non seulement les volumes de travail avec nos clients habituels ont augmenté, mais nous avons pu décrocher de nouveaux marchés grâce à SwissNano. Les SwissNano font aujourd’hui partie de notre plan d’investissement pour le futur ».

Je suis comme à la maison

En place depuis 1999, le spécialiste qui travaille sur SwissNano nous dit : « Je suis très satisfait de la transition à la direction de l’entreprise, nous partageons la même vision du travail et de la qualité, mais en plus l’arrivée de M. Almeida nous a clairement donné un coup de jeune. Depuis le changement, j’ai ainsi pu me former à la programmation avec TISIS, découvrir une nouvelle machine avec SwissNano, un nouveau ravitailleur avec le LNS Tryton et m’attaquer à de nombreuses nouvelles pièces et même à de nouveaux domaines d’activité. C’est une super période. En ce qui concerne l’ambiance, je suis comme à la maison ». Et ce plaisir de travailler est visible chez tous les collaborateurs de Gérald Badan SA.

Une offre complète à Moutier…

Si aujourd’hui l’entreprise est connue principalement dans le domaine de la connectique, M. Almeida développe les autres marchés, notamment l’horlogerie. Il nous dit : « Ce n’est pas le moment idéal pour prospecter les horlogers, mais nous avons tout de même de bons contacts ». Et le directeur ne cache pas que sa capacité de production est pour le moment utilisée à 100 %. Il a d’ailleurs engagé un nouveau décolleteur pour compléter son team. Il conclut à ce sujet : « Avec l’arrivée de SwissNano, nous avons nettement augmenté nos capacités de production et ça a porté ses fruits ».

… et en Europe

L’entreprise se développe et le directeur nous dit n’avoir que des bons soucis (comme devoir tenir des délais de livraison), mais le début a été chahuté. En effet, l’achat s’est fait quasiment en même temps que l’abandon du taux plancher de la BNS. « Du jour au lendemain, la pression sur les marges s’est faite beaucoup plus forte et le fait d’être en Suisse était un point négatif ». Pour pallier à cet état de fait, une nouvelle société a été fondée en partenariat avec une entreprise localisée au Portugal et certifiée ISO 9001, ISO 14001 et ISO 13485. Et si Gérald Badan SA est spécialisée dans la réalisation de pièces de quelques dixièmes de millimètres jusqu’à 10 mm de diamètre, le site de production au Portugal lui offre des capacités de 11 à 62 mm. « Nous pouvons ainsi offrir une palette complète de diamètres à nos clients » explique M. Almeida qui ajoute : « Ce sont deux entités distinctes et notre stratégie de développement pour les petits diamètres est basée sur notre site de production de Moutier ».

La réactivité ? Une constance

L’année 2015 a été une bonne année pour Gérald Badan SA et 2016 a commencé sur les chapeaux de roues, le premier trimestre est excellent. Pour expliquer ceci, le directeur nous dit : « Nous sommes une petite entreprise et notre réactivité est notre meilleur atout ». Certes, la qualité est importante, mais ça n’est plus un élément de différenciation, aujourd’hui c’est un prérequis indispensable pour rester sur le marché, mais ça ne suffit plus. « Non seulement le savoir-faire de nos opérateurs est très pointu, mais nous sommes au cœur du marché de la microtechnique, notre fabriquant de machines se trouve à deux minutes à pied et 90% de nos fournisseurs sont situés à moins de 10 kilomètres autour de l’entreprise. En cas de besoin, ils sont également tous très réactifs et nous permettent de trouver rapidement les solutions nécessaires à nos clients ».

GÉRALD BADAN SA – SPÉCIALISTE DE LA CAME… ET BIEN PLUS

Récemment, un client de l’entreprise (une entreprise américaine) a rencontré un problème d’approvisionnement sur une pièce complexe. Le fournisseur (américain lui aussi) n’a plus réussi à honorer ses commandes et Gérald Badan SA a pu se profiler. M. Almeida raconte: « Nous n’étions pas connus comme fournisseur de pièces CN auprès de ce client, mais nous avons pu proposer notre expertise. En moins de dix jours, nous avons réalisé les prototypes sur nos commandes numériques et nous avons pu directement produire la série ». Le client a relevé qu’une petite structure dynamique liée à un grand savoir-faire permettait à l’entreprise d’être bien plus flexible et réactive que beaucoup d’autres.

Alors pas de regret ?

Après une année à la tête de l’entreprise et plus de 40 millions de pièces produites durant cette même période, nous avons demandé à M. Almeida dans quel état d’esprit il est et quels sont ses objectifs. Il répond : « Le fait de travailler avec SwissNano m’a prouvé que j’avais raison de la vendre, elle dépasse même mes attentes. A titre personnel, je n’ai aucun regret, l’entreprise se développe bien, mes collaborateurs sont très bons et se plaisent. En ce qui concerne mes objectifs, je compte bien continuer ma diversification et mon plan d’investissements passe par de nouvelles commandes numériques dans un avenir proche ».

badansa.ch




Tornos SA