Login
06.10.2021 Informations générales

Des lendemains qui chantent pour l'industrie manufacturière

La production manufacturière a de nouveau augmenté au cours du deuxième trimestre de 2021. Les dernières données du CECIMO suggèrent que la production européenne de machines-outils devrait atteindre 22 milliards d'euros en 2021, avec un taux de croissance annuel d'environ 9,4 %. Le CECIMO affiche un bel optimisme lors de l'EMO.


Si l'EMO de cette année reste d'une taille "modeste" (pour une EMO), des constructeurs démontrent leur optimisme, à l'image Rollomatic.

Si les perspectives pour 2021 et 2022 sont positives, la croissance de l'industrie mondiale de la machine-outil reste influencée par divers facteurs perturbateurs. Dans le même temps, la production mondiale de machines outils devrait atteindre un niveau d'environ 68,6 milliards d'euros.

Du côté de la demande, un scénario positif est attendu pour les constructeurs européens de machines-outils. Selon les dernières prévisions d'Oxford Economics pour 2021, la consommation européenne de machines-outils devrait atteindre environ 16,1 milliards d'euros. Après une croissance prévue de 9,4 % en 2021, 14,6 % en 2022 et 6,1 % en 2023, la consommation de machines-outils en Europe devrait être proche des niveaux de 2019 en 2023. Avec une augmentation de 14,1 %, la consommation mondiale de machines-outils devrait dépasser les 62 milliards d'euros en 2021 et atteindre les niveaux de 2019 avec une augmentation de 11,1 % en 2022. Alors que tous les principaux secteurs d'achat de machines-outils affichent des taux de croissance des investissements positifs, les taux de croissance les plus élevés en 2022 sont prévus dans les secteurs "Aérospatial" et "Véhicules et pièces automobiles".


Les participants à EMO 2021 montrent une bonne confiance dans l'avenir. A l'image FANUC et son très grand stand.

Cependant, de nombreux défis pour le secteur machines-outils existent encore et ne doivent pas être ignorés. Parmi les Parmi les plus importants, nous comptons le climat politique incertain, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, les pénuries de matériaux et de composants et la hausse des prix. En outre, l'incertitude entourant le variant Delta continue d'affecter le climat commercial mondial et, bien sûr, le commerce international.


Commentaires

Nouveau commentaire