Login
20.09.2019 CENTRE D'APPRENTISSAGE DE L'ARC JURASSIEN J - Entreprises de services

Le CAAJ Moutier ouvre ses portes encore demain samedi!

Une occasion exceptionnelle pour les jeunes de la région de découvrir des métiers d’avenir. 
Lorsque l’on parle de Certificat Fédéral de Capacité (CFC), ce n’est plus comme dans le passé où cette formation était vue comme bonne mais fermée. Dans l’inconscient collectif, on faisait un CFC parce que l’on n’était pas assez bon pour faire des études et c’était un peu considéré comme une voie de garage. C’était déjà faux à l’époque et l’on ne compte plus le nombre de chefs d’entreprises dans notre région qui ont débuté par un CFC dans les métiers techniques. C’est encore moins juste aujourd’hui !


Le système de formation suisse permet toutes les évolutions de carrière possible. Danielle Ackermann directrice du CAAJ l'a précisé lors de la partie officielle de la porte ouverte du CAAJ : « Avec un CFC, nos jeunes trouvent du travail et des possibilités d’évolutions de carrières infinies ».  

Le CAAJ ? Un superbe outil pour acquérir les bases du métier 
Mis en place par des entreprises de la région en 2012, le CAAJ Moutier a pour but de leur permettre de placer leurs apprentis la première moitié de leur apprentissage pour assurer la formation de base de qualité. Cette manière de faire est également très avantageuse pour les jeunes qui se retrouvent dans une structure qui fait le pont entre l’école et l’entreprise, le choc du saut dans le monde professionnel est ainsi atténué. Dotés de toutes les machines nécessaires et des spécialistes techniques et pédagogiques, le CAAJ assure la formation des métiers de la mécanique (praticien en mécanique, mécanicien de production option décolletage [décolleteur], micromécanicien et polymécanicien. Le CAAJ forme environ 30 nouveaux jeunes chaque année. « Mais ça ne suffira probablement pas pour compenser les départs à la retraite dans les entreprises industrielles de l’Arc jurassien » précise la directrice. 


Lors de La cérémonie, les autorités cantonales du canton du Jura (à l'image ci-dessus, le Ministre, Monsieur Martial Courtet, Vice-président du Gouvernement en 2019, chef du département de la formation, de la culture et des sports) et du canton de Berne (à l'image ci-dessous, le Conseiller d'Etat, Monsieur Pierre-Alain Schnegg, directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale) ont montré un front commun autour d'une préoccupation partagée: la relève dans les métiers techniques.


Des partenariats forts
Pour fonctionner le CAAJ se repose sur des entreprises coopérantes ainsi que sur des donateurs. La porte-ouverte est également l’occasion pour cette institution de les remercier. La directrice précise : « Nous sommes dans une dynamique positive, de 9 coopérants en 2012, nous sommes passés à 11 en 2014 et 18 en 2019 et nous avons toujours la possibilité d’en accueillir de plus. Cette année nous avons également reçu de l’aide sous forme de prestations ou de matériel de nombreuses entreprises régionales qui, comme nous, pensent que la formation dans les métiers techniques est indispensable. Qu’elles soient ici remerciées ».


Dominique Lauener, président du CAAJ relève "l'exploit" d'avoir réussi à mettre une institution telle que le CAAJ en place et remercie également chaleureusement les coopérants.

Ne pas s’arrêter à des idées préconçues sur les métiers : faire des stages !
Si les mentalités changent lentement, vouloir faire un métier technique est parfois encore perçu comme une disgrâce. Comme il est tout aussi faux de croire que les métiers techniques sont réservés qu’aux garçons. « Ce sont des idées fausses. Nous avons déjà formé plusieurs polymécaniciennes et elles y excellent tout autant que les garçons » explique Jonas Eggenschwiler le responsable de formation. Il continue : « Il ne faut pas se laisser tromper par une impression souvent basée sur des clichés, qui ont la vie dure. La meilleure manière de se rendre compte si un métier est fait pour soi, c’est de faire un stage. Nous accueillons très volontiers des stagiaires pour qu’ils puissent découvrir concrètement si un métier peut leur convenir ou pas ». La prochaine période de stages au CAAJ de Moutier est planifiée du 7 au 11 octobre sur inscription. Les jeunes intéressé-e-s sont invité-e-s à visiter le CAAJ samedi.

Tout est prêt pour accueillir les jeunes le samedi 21 septembre 2019 de 10 heures à 16 heures. Informations, découvertes des métiers, possibilité d'inscription à des stages... tout est possible! 




Image: Les jeunes apprentis du CAAJ en pleine présentation de leurs activités.



Commentaires

Nouveau commentaire

L'adresse est utilisée pour valider votre identité.