Login
29.03.2021 Informations générales

Une nouvelle antenne du CAAJ à Couvet

Afin de renforcer la formation duale et de pérenniser une formation en mécanique au Val-de-Travers, les Fleurons confieront désormais la formation de leurs apprentis au Centre d’Apprentissage de l’Arc Jurassien (CAAJ).
Ce dernier possédera ainsi une antenne sur le site du Centre Neuchâtelois d’Intégration Professionnelle (CNIP), à Couvet.


Instantané au CAAJ La Chaux de Fonds en période de pandémie. La relève dans les métiers techniques est prise très au sérieux dans le canton de Neuchâtel. Avec l'extension de l'offre du CAAJ au Val-de-Travers, les jeunes auront plus de possibilités de se former dans ces métiers d'avenir que sont les métiers techniques. 

Un centre de formation au Val-de-Travers
Depuis 2011, le Réseau des Fleurons, groupement d’entreprises du Val-de-Travers, possède un centre d’apprentissage dans les locaux de l’ancienne usine Dubied à Couvet, en partenariat avec le Centre Neuchâtelois d’Intégration Professionnelle (CNIP). Ce dernier a formé à ce jour près d’une cinquantaine d’apprentis aux métiers de micromécanicien, mécanicien de production ou polymécanicien. Ces formations sont toutes reconnues par un certificat fédéral de capacité (CFC).


Se former à la technique? Un mélange de tradition et de "beaux gestes techniques" et de modernisme, notamment avec les technologies les plus modernes de commandes numériques et d'Industrie 4.0.

Pour simplifier la formation pour les entreprises
Le concept dual permet aux sociétés d’externaliser la formation pratique de ces métiers durant les deux premières années d’apprentissage et de la terminer ensuite au sein de leur entreprise. Afin de perpétuer l’apprentissage des métiers de la mécanique en mode dual au Val-de-Travers, les Fleurons ont choisi de confier la formation de leurs apprentis au Centre d’Apprentissage de l’Arc Jurassien (CAAJ), basé à La Chaux-de-Fonds. De ce fait, ce dernier va créer une antenne sur le site du CNIP à Couvet.


La formation au CAAJ permet aux jeunes de "se faire la main" les deux premières années de leur formation. Ceci simplifie la transition depuis l'école et permet aux entreprises de ne pas avoir à enseigner les bases des métiers.

Le CAAJ est aujourd’hui une coopérative forte d’une trentaine d’entreprises, comptant une centaine d’apprentis en formation duale. Il favorise l’organisation de stages permettant aux jeunes de découvrir les métiers techniques et de s’orienter vers la voie la plus en adéquation avec leurs aspirations. Cette synergie entre les apprentis, les entreprises, les formateurs et les métiers est très profitable.

Une offre au plus proche des réalités du terrain
"Pour notre région, conserver un site de formation à Couvet permet de valoriser le Val-de-Travers et de répondre aux besoins locaux, tant des entreprises formatrices que des apprentis, mais également d’en faire profiter géographiquement à ceux du littoral neuchâtelois, principalement du district de Boudry" explique Raymond Stauffer, président du CAAJ. L’intégration au sein du CAAJ apporte une image forte et dynamique à la formation duale. C'est non seulement une seule porte d’entrée pour les candidats, mais également la mise en valeur renforcée de ces métiers d’avenir et un accès à deux sites dans le canton.

La nouvelle répartition permet aussi de clarifier les missions de chaque entité : le CAAJ pour l’apprentissage et le CNIP pour l’intégration professionnelle. Le Réseau des Fleurons et le CAAJ se réjouissent de cette nouvelle opportunité pour leurs apprentis du Val-de-Travers et espèrent susciter des vocations auprès des jeunes vallonniers.


Commentaires

Nouveau commentaire