Prochaine édition : 16-19 avril 2024 Login Exposant
30.05.2023 #bepog

240 élèves du collège de Delémont "décrochent leur 1e Job"

La semaine passée qui avait pour thème général l’orientation professionnelle a permis à #bepog de dispenser le cours "Je décroche mon premier job" aux 12 classes de 10H du collège de Delémont.

Le travail en petits groupes permet une préparation idéale pour les jeux de rôles.

C’est la 3e année consécutive que #bepog est sollicitée pour dispenser ce cours. Cette activité fait écho à celle organisée par le COSP qui propose un test ludique permettant à l’élève de voir où se situent ses centres d’intérêts professionnels et les domaines d’activités qui s’y rapportent. Les élèves participent à ces deux activités en bloc d’un matin ou d’un après-midi.


Les documents préparés par #bepog et par l’école permettent aux élèves de disposer d’un fil rouge "utile toute la vie".

Accueil très favorable
Le fait de répéter cette activité auprès des élèves de 10H du collège est un élément très positif. En effet, ils y sont familiarisés, en ont entendu parler (en bien) et ainsi sont plus à l’écoute que lors de la première édition. De plus, les enseignants avaient bien préparé leurs élèves en leur expliquant le but de ce cours. Ils étaient donc acquis à l’idée et y ont ainsi participé plus activement dès le début.

Réflexion sur les stages
Si les futurs apprentis ont toujours été conscients de l’importance d’effectuer des stages afin de faire le bon choix, d’ouvrir leur vision à des métiers auxquels ils n’ont pas pensé et éviter d’idéaliser le métier choisi, il a toujours été plus difficile de sensibiliser les futurs lycéens à cette démarche. Catherine Hahn explique: "Nous avons fait évoluer les propos au sujet des stages, passant de simples recommandations à une réflexion sur leur nécessité. C’est sous la forme d’un dialogue que nous avons amené les candidats aux études supérieures à prendre conscience des deux risques majeurs de ne pas faire de stage, à savoir d’aller au lycée sans but ou de choisir une branche (option) par défaut".


Les élèves relèvent l’excellent ambiance et trouvent la session de formation très intéressante pour leur futur.

Par exemple, on voit trop de jeunes faire un cursus Biologie-Chimie pour bifurquer ensuite vers des études de droit ou au contraire un cursus littéraire alors qu’ils vont embrasser une carrière scientifique.

Il a été constaté par le COSP et par #bepog qu’encore trop peu d’élèves, alors que nous sommes en fin d’année scolaire, ont effectué des stages. Pour palier ce problème, le COSP verra individuellement tous les élèves présentant ce manquement.

Parler de soi professionnellement
Jusqu’à récemment, #bepog parlait d’apprendre les techniques d’entretien d’embauche pour décrocher un stage ou une place d’apprentissage. La spécialiste précise: "Nous nous sommes aperçus que pour une partie des élèves, notamment ceux ayant déjà décroché cette fameuse place ou pour ceux ayant du mal à se projeter dans cette étape, ce but ne faisait pas écho".


Se retrouver "sur le grill" même si c’est par des copains est un excellent exercice pour travailler son expression et sa confiance.

Elle continue: "De fait, nous avons quelque peu modifié la présentation liée à la finalité du cours. Nous parlons à présent d’apprendre à parler de soi, de ses centres d’intérêts, de ses motivations dans le cadre professionnel et ajoutons que ce sera utile tant pour l’entretien d’embauche que pendant les stages. Nous faisons ainsi prendre conscience aux élèves de l'importance des stages en tant qu’outils d'évaluation. Nous les rendons attentifs que prendre un jeune en stage est pour le recruteur une opportunité de l’observer de l’évaluer et de faire un choix". Les élèves comprennent, de ce fait, toute l’importance de se montrer non pas seulement sous leur meilleur jour mais également préparé à un environnement professionnel et ses codes.

Montrer la beauté du monde du travail !
Pour terminer, #bepog a également fait évoluer son discours vers la démonstration que le monde du travail est chouette et que les élèves n’en sont pas si éloignés qu’ils semblent le croire. Pour se faire, l'animatrice initie une réflexion avec eux par le biais de questions comme : "Qu’est-ce qui vous rendra heureux dans votre travail ?", "Qu’est-ce qui fera de vous un professionnel ? " (sous-entendu "quelles compétences et traits de personnalité présentez vous ?").

Catherine Hahn conclut: "Nous avons pu observer une certaine fierté à parler d’eux pendant les jeux de rôle ainsi qu’un enthousiasme nouveau à se projeter dans le monde du travail qui nous semble liée à cet exercice".

Vers le monde du travail avec confiance !
Les enseignants et les élèves plébiscitent cette activité et son animatrice Catherine. Si le monde du travail semble soudain moins mystérieux et inaccessible, c’est grâce à elle. Merci.


Commentaires

Nouveau commentaire