Login
08.07.2021 #bepog K - Organisations

450 élèves ! 150 ateliers ! #bepog fait briller les métiers techniques

Malgré la pandémie et le frein à de nombreuses activités, les métiers techniques ont été mis à l’honneur à l’école secondaire de Peseux !
Du 21 au 25 juin les élèves ont pu découvrir et se familiariser avec les métiers techniques à travers différentes activités. Ce programme extraordinaire a permis à 450 élèves de participer à 150 ateliers !


L’atelier d’horlogerie… minutie et concentration. Crédit : Tech’en tête et Vaucher Manufacture Fleurier SA.

Initialement prévue en 2020, cette semaine d’activités avait dû être annulée pour les raisons que l’on connaît. La première semaine technique à l’école secondaire de Peseux pour les élèves de 9, 10 et 11ème HarmoS aura finalement eu lieu cette année. Et l’on peut, sans rougir, la qualifier de succès complet, tant au niveau des activités proposées que de l’excellente collaboration entre l’école, #bepog et les différents partenaires. #bepog s’est attaché à proposer des activités qui ont convaincu tant les élèves que les enseignants.


Le fer à souder? Pour beaucoup une grande première!

A la rencontre de la pratique !
Durant cette semaine, en partenariat avec le programme Tech’ en tête, les élèves de 10ème HarmoS ont pu découvrir l’horlogerie durant une demi-journée grâce à Vaucher Manufacture Fleurier SA, mais aussi les "Dessous du web" ou encore les secrets de la programmation. Un atelier sur les robots Thymio est venu agrémenter la semaine ainsi qu’un atelier Formacube, qui a permis de découvrir le fonctionnement de notre cerveau et notre réaction face aux défis. L’électronique était également mise en évidence puisque les élèves ont pu réaliser des JP4 ou Drawdio. Comprendre le fonctionnement d’un écran de Smartphone a également fait partie des expériences proposées. Enfin, deux ateliers scientifiques, l’un sur la gélification et l’autre sur le magnétisme, ont finalisé un tour d’horizon de la technique et de ses métiers sur une semaine. Toutes ces activités ont suscité beaucoup d’intérêt.


L'électronique ludique avec Drawio. "Viens t’amuser avec le montage du kit électronique Drawdio! Avec Drawdio tu pourras jouer de l’instrument de musique de ton choix avec tes doigts! Il suffit de le dessiner sur une simple feuille avec un crayon !"

Alimenter la réflexion
Deux activités plus théoriques ont été proposées aux élèves. La première a abordé le monde de l’intelligence artificielle et a permis aux participants de réfléchir et de débattre des avantages et des risques de cette évolution technologique et sociétale. La deuxième a pu démontrer la large variété des métiers techniques (non ça ne sont pas que les métiers de la mécanique !) et les larges possibilités de formation, d’évolution et de carrières.


L'intelligence artificielle? Déjà une réalité de tous les jours!

Au début il y a le recrutement
Pour parler de carrière justement, une activité se déroulant sur une demi-journée pour les 10ème HarmoS visait à accompagner les élèves dans leurs recherches d’emploi actuelles et futures et a généré de réelles prises de conscience. "Je décroche mon 1er job", animé par une spécialiste des ressources humaines, est un atelier qui propose aux élèves de se préparer aux entretiens d’embauche, notamment par le biais de jeux de rôles. Mme Catherine Hahn par sa bienveillance coache avec plaisir ces jeunes pour guider leurs premiers contacts avec le monde professionnel. Un réel succès !



Préparation de l'entretien d'embauche en groupe.

Des ateliers à l’extérieur… Enfin !
Le programme a également proposé trois ateliers à l’extérieur pour plusieurs classes. Deux ont pris place dans les Fablab de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel afin de découvrir, conceptualiser et finalement produire à l’aide de l’impression 3D et de la découpe laser. Le troisième atelier a vu les participants se déplacer au CIP à Tramelan pour "vivre l’industrie 4.0" grâce à Défi, l’atelier du décolletage du futur.

Un feedback positif
Après cette semaine, véritable défi organisationnel et logistique, le retour est très positif. "Pour commencer, l’école relève que tout a bien fonctionné et que les activités proposées étaient riches et variées" explique Céline Frutiger, coordinatrice de la semaine pour #bepog. Elle ajoute : "Tant les enseignants que les élèves sont ravis des activités proposées. Sans surprise, les parties pratiques sont les plus appréciées par les jeunes".


Se présenter, même à un copain d'école, n'est pas toujours facile.

Quelques retours

Propos de jeunes gens de 14 ans en 10ème HarmoS au sujet de la semaine d’activités

  • C’est chouette de la part de l’école de nous offrir une semaine comme celle-là.
  • L’atelier d’horlogerie c’est tellement bien. On apprend plein de choses.

Propos de professeurs et de la direction de l’école au sujet de la semaine d’activités

  • C’est une organisation de titan. Grâce à #bepog, qui maîtrise son sujet et connaît bien les intervenants, une telle semaine est possible. Sans vous, nous ne pourrions jamais organiser une semaine comme celle-là.
  • C’est génial pour les élèves de pouvoir bénéficier d’activités aussi attrayantes.
  • La qualité des activités est vraiment super.
  • Faire découvrir les métiers techniques dans la région est très important et étrangement peu de jeunes les connaissent.

Propos de jeunes gens de 14 ans en 10ème HarmoS au sujet du cours  "Je décroche mon 1e job"

  • Finalement, le monde du travail ça a l’air bien.
  • Ça m’a donné  un peu plus confiance en moi.
  • J’ai bien aimé « pitcher » sur moi, je sais enfin quoi dire quand on me demande de parler de moi.
  • Je vais avoir besoin de vous pour convaincre mon père de ne pas m’obliger à faire le lycée (l’élève aimerait faire un CFC d’informaticien)

Propos de professeurs et de la direction de l’école au sujet du cours  "Je décroche mon 1e job"

  • C’est vraiment un cours que nous ne pouvons pas donner car nous n’avons pas l’expérience.
  • C’est un cours qui manque dans le cursus scolaire mais qui doit être donné par des pros.


De nombreux partenaires impliqués
Le projet #bepog vise à valoriser les formations aux métiers techniques, notamment par le biais de l’apprentissage. #bepog fait la promotion d’activités, particulièrement pour les jeunes, les parents et les enseignants. Ce projet issu de la politique régionale porté par FAJI SA (organisateur de SIAMS), soutenu par les cantons de Berne, Vaud, Jura et Neuchâtel, est un projet de longue haleine qui vise à changer la perception de l’opinion publique envers les métiers techniques. "Une large partie de l’économie de l’Arc jurassien (des microtechniques) dépend de l’industrie et nous cherchons à démontrer que faire un apprentissage technique est non seulement très valorisant, mais offre de nombreuses possibilités d’emplois dans notre région" explique Pierre-Yves Kohler, responsable du projet.

La coordinatrice de la semaine ajoute : "Une semaine comme celle-là est impossible à réaliser sans la collaboration de nombreux partenaires. On peut notamment citer Robosphère à La Chaux-de-Fonds, Tech’enTête (JU), Vaucher Manufacture Fleurier SA, Agence Alter&Go à Neuchâtel, Graine de Belette à Neuchâtel, Mme Catherine Hahn, spécialiste des Ressources humaines, le FabLab à Neuchâtel, le FabLab à La Chaux-de-Fonds, le CTDT à Tramelan ainsi que la Fondation Crédit Suisse pour l’aide financière privée. Nous les remercions chaleureusement". Le responsable du projet #bepog ajoute : "Une telle semaine est non seulement un défi logistique et organisationnel, mais c’est également une enveloppe budgétaire très importante". Il conclut à ce sujet : "Nous recherchons d’ailleurs toujours des partenaires pour nous aider à financer ce genre d’activités". L’appel est lancé !

Les animateur et la direction de l’école en pause-café "débriefing final". La satisfaction prédomine! 

Un magnifique accueil à Peseux
Une fois encore #bepog et tous les animateurs de cette semaine relèvent l’excellente collaboration avec les enseignants de l’Ecole secondaire de Peseux et l’accueil chaleureux qui leur a été réservé. Un remerciement particulier à Mme Chloé Girard, avec qui la collaboration a été fructueuse et intense.

Pour en savoir plus sur les métiers techniques : www.bepog.ch


Commentaires

Nouveau commentaire