Bien plus que des m2... Login Exposant
19.01.2018 Tornos SA A - Machines

Lauener: 20 ans de succès avec Deco

En 1997, nous avions rencontré Messieurs Rosario Di Gerlando et José Freire chez Lauener, deux jeunes spécialistes qui découvraient la « deco presse bouton» avec la toute première Deco livrée par Tornos.
Elle travaille toujours au sein de l’atelier et affiche aujourd’hui 76’301 heures au compteur et nos fringants jeunes hommes sont devenus des spécialistes confirmés. Rencontre à Boudry avec Messieurs Emmanuel Raffner, CEO, José Freire, responsable du département médical et Rosario di Gerlando, 

Vingt ans plus tard, l’entreprise compte près de 150 machines dont une quinzaine de tours à cames. L’atelier dédié au médical qui représente environ 50 % du chiffre d’affaires ne comporte que des Deco et des EvoDeco, M. Freire explique : « Le produit Deco/ EvoDeco est totalement abouti et nous le connaissons bien ».

Bien au-delà de la certification

L’entreprise est certifiée ISO 9001, 14 001 et 13 485, mais comme le dit M. Raffner : « Les normes sont une base pour valider nos processus, mais les exigences de nos clients sont systématiquement plus pointues. Ce qui justifie que l’on concentre nos activités sur deux domaines et que l’on se donne les moyens de les maî- triser : l’horlogerie et le médical ». Et s’il y a quelques années en arrière, le domaine horloger était encore assez éloigné du médical en ce qui concerne les exigences et le suivi des process, l’écart s’est rapidement réduit. Le directeur ajoute : « Il y a 7 ou 8 ans en arrière, on produisait les pièces et si nécessaire on les rattrapait lors des étapes de finition. Aujourd’hui, c’est fini, les pièces sont produites et terminées au plus juste dès l’étape du décolletage ».

« Nous avons décidé d’acquérir ces machines pour leur souplesse, leur productivité et leur précision et nous n’avons pas été déçus »

La rigueur comme mot d’ordre

Si les normes peuvent sembler contraignantes (notamment en ce qui concerne les processus de validation), elles apportent la rigueur qui assure la maîtrise du process et la traçabilité. La stabilité de la production s’en ressent et l’ensemble des collaborateurs y est aujourd’hui sensibilisé. M. Raffner nous dit : « Culturellement, nous avons réussi à passer le cap du blocage des normes qui contraignent. Oui, elles le sont, mais nous savons tous que c’est aussi grâce à ces normes que notre organisation est plus rigoureuse et compétitive ». Cette rigueur, c’est aussi l’expression concrète de la notion de qualité qui est la même pour tout le monde.

Un savoir-faire partagé…

Si l’on peut dire que les compétences liées au domaine médical ont profité au domaine horloger, la réciproque est également vraie, notamment en ce qui concerne le savoir-faire à produire des pièces très petites. « Notre expérience du domaine horloger et de l’élaboration de pièces de mouvements de moins d’un millimètre nous est par exemple très utile pour la réalisation d’aiguilles ophtalmologiques dont les diamètres se comptent en centièmes de millimètres » précise M. Freire. La réalisation de telles pièces est standard chez Lauener.

… pour une grande diversité de produits

Aujourd’hui, Lauener est spécialisée sur deux domaines d’activités, mais au sein de ces domaines, l’entreprise créer une très large diversité de produits. La production est répartie sur des types de pièces très différents. Ainsi, en cas de baisse ou de disparition d’une pièce, l’entreprise est impactée moins fortement. M. Raffner donne un exemple : « Le cycle de vie des produits de nos clients a bien sûr un impact direct sur notre portefeuille de produits. Il est donc important pour nous de diversifier ce portefeuille pour l’équilibrer et anticiper, autant que possible, les besoins futurs d’équipement. Il faut aussi noter que l’évolution des appareils de mesure et l’introduction de la mesure statistique des procédés ont conduit à une révision de certains processus de fabrication et du type de machine utilisée » et M. Freire ajoute : « Dans le domaine médical, c’est la même chose. Aujourd’hui, par exemple, nous ne réalisons presque plus de vis orthopédiques, d’autres produits les ont remplacées ». Ces changements permanents influent bien entendu sur la philosophie et sur l’organisation de la production.

La flexibilité et la validation

Pour répondre à cette volonté d’ouverture, la production doit non seulement être flexible, mais elle doit également être capable de reproduire les process de prototypages et de réalisation de petites séries, simplement dans un vrai processus de production. « Nous devons être très souples, dans la cellule de production médicale par exemple, nous réalisons de nouvelles mises en train tous les jours. Certaines pièces dans des matériaux coriaces nécessitent chaque jour de nouveaux outils » explique le responsable du département.

La formation au cœur du succès de l’entreprise

En termes de sensibilisation et de formation, l’entreprise Lauener a toujours valorisé la formation. En 1997, lors de l’introduction de TB-Deco, elle avait d’ailleurs largement contribué à la formation de ses collaborateurs au maniement et à l’utilisation des outils Windows par la mise en place de cours et par le financement à hauteur de 2/3 de l’achat d’un ordinateur privé pour les collaborateurs. Cette philosophie de formation permanente est toujours très vivace. M. Di Gerlando explique : « Nous formons différents types de personnes, des apprentis et des personnes en reconversion, en ce qui concerne les formations de base. Bien entendu, nos collaborateurs bénéficient d’une formation continue, pour tout ce qui est mise à jour et amélioration des compétences ». Chez Lauener, le personnel peut progresser et se développer. M. Raffner ajoute : « Lorsque nous formons des apprentis, c’est un investissement, nous travaillons pour Lauener, mais également pour toute la branche microtechnique suisse. C’est indispensable pour le futur ». Des collaborateurs compétents et motivés sont également un plus au service des clients.

Prix, délais, sécurité

Les souhaits des clients sont bien entendu de disposer de leurs pièces en juste à temps, c’est-à-dire aux prix, délais et conditions convenus, mais ce qui leur est également indispensable est la sécurité d’approvisionnement. Ils doivent savoir qu’ils peuvent compter sur leur fournisseur. Pour leur assurer ce service, Lauener mise beaucoup sur la polyvalence et la multiplication des ressources. Ainsi, si une pièce médicale ne peut être produite sur la machine habituelle, pas de problème, les processus sont validés et le système de suivi de la production permet au décolleteur de travailler sur une autre machine au sein même de ce parc homogène.

Deco, EvoDeco, des process maîtrisés

Le parc Deco et EvoDeco supervisé par M. Freire est un exemple d’homogénéité. Tant les cinématiques que la programmation des premières machines Deco de 1996, que celles des dernières EvoDeco livrées (ou de celles encore en commande) sont similaires. Dès lors, de nombreux appareils et porte-outils sont interchangeables. « Nous avons décidé d’acquérir ces machines pour leur souplesse, leur productivité et leur précision et nous n’avons pas été déçus. Elles répondent en tous points aux exigences actuelles et futures. Ce sont des machines extrêmement polyvalentes, nous pouvons tout faire dessus » explique le responsable qui ajoute : « Pour nous, les deux points forts principaux des machines Deco et EvoDeco sont la cinématique et le langage PELD2 . Pour la réalisation de pièces complexes, ce couple reste le meilleur du marché. On peut faire des pièces que l’on ne peut pas réaliser sur d’autres machines ». Cette maîtrise d’EvoDeco fait qu’aujourd’hui une nouvelle machine de ce type qui est installée chez Lauener y est 100 % opérationnelle en moins d’une semaine.

L’approche client de Tornos

Questionnés quant à la réactivité et la qualité du service de Tornos, les responsables nous disent : « Nous sommes très satisfaits de nos relations avec Tornos et nous suivons les évolutions de produits avec inté- rêt. Les nouvelles multibroches par exemple nous semblent intéressantes. Depuis une année et demi, nous ressentons que Tornos souhaite être encore plus orientée clients et ceci nous conforte dans les choix de nos moyens de production ».

Au plus proche de l’excellence

En conclusion, M. Raffner nous dit : « Le challenge aujourd’hui pour Lauener, mais également pour tous nos collègues, est de faire tourner une entreprise industrielle en Suisse. Nous devons non seulement disposer des meilleurs moyens de production, mais nous devons être extrêmement efficaces et au plus proche de l’excellence, en permanence ».

Lauener.ch


Lauener: 20 ans de succès avec Deco

Commentaires

Nouveau commentaire

L'adresse est utilisée pour valider votre identité.