Login
28.06.2018 #bepog K - Organisations

Des écoliers à la rencontre des métiers techniques

Par un bel après-midi d’été, ce sont 26 élèves et trois enseignants de Marin qui ont décidé de venir à la rencontre des métiers techniques. Pour ce faire, ils ont visité l’entreprise high-tech Ciposa située à Hauterive (NE). 
Cette entreprise a été partie prenante du développement de la première souris d’ordinateur, de la carte à puce et de la première machine d’assemblage librement programmable destinée notamment aux domaines horloger et médical. Aujourd’hui elle est leader dans la réalisation de machines de bande à bande pour la réalisation d’écrans tactiles et la réalisation de machines d’assemblage. Autant dire que le savoir-faire à y découvrir y était tout bonnement exceptionnel. 


Jürg Nufer, CEO présente une chaîne d'assemblage de pointes en diamant pour l'industrie musicale.

Des compétences très pointues
Lors des présentations et lors de la visite, les jeunes ont eu l’occasion de découvrir que pour faire fonctionner une entreprise telle que Ciposa, de très nombreuses compétences sont nécessaires et que la voie de l’apprentissage est également une piste intéressante et pleine de potentiel pour l’avenir. Lors de son introduction, Jürg Nufer le CEO de cette PME de 35 personne a d’ailleurs bien insisté sur l’importance de pouvoir compter sur une formation professionnelle de qualité. Il a relevé au passage que plusieurs clients du monde entier avaient déjà essayé de lui débaucher ses spécialistes, notamment les polymécaniciens et les automaticiens.


Florian Stauffer, directeur technique explique que les compétences techniques de base ne suffisent plus. Dans un monde globalisé, il est également très important de se former en permanence, notamment dans les langues.

Une région qui rime avec passion et précision
« Notre région est vraiment le berceau de la machine précise, par exemple, lorsque nous avons décidé de refroidir les axes de notre machine d’assemblage pour en assurer la haute précision et la répétitivité, nous avons pu nous reposer sur un savoir-faire qui fait vraiment partie de notre ADN régional. Il y a une vraie culture de la précision, de la minutie et de la qualité qui est partagée entre les fabricants, les sous-traitants et les écoles techniques. C’est un plus que nous pouvons offrir à nos clients » a expliqué Jürg Nufer. Pierre-Yves Kohler en charge du projet #bepog de valorisation des métiers techniques a notamment relevé le potentiel d’emploi de ce domaine : « Selon une étude réalisée récemment par Swissmem, de 2017 à 2021 il faudra recruter 17'000 personnes chaque année dans les métiers techniques pour maintenir la capacité de l’industrie suisse ! ». 


Maino Morici, sales manager explique à un autre groupe que les formations techniques initiales peuvent ouvrir les portes à toutes les carrières.

Les métiers techniques pour l’avenir
Pour parler des métiers techniques, Léa et Miguel deux ambassadeurs du team #bepog étaient également de la partie. Lors de la rencontre, ils ont pu expliquer leur apprentissage et les différences avec l’école obligatoire. A la fin de la rencontre, les jeunes ont encore eu l’occasion de regarder des clips vidéo de présentation des métiers réalisés par #bepog.

Un bel effort de la part de ces élèves à une semaine des vacances et dans une salle de réunion qui affichait 30°… alors que le lac était juste à côté.

Merci à tous les participants, aux enseignants et à Ciposa.

Pour en savoir plus sur les métiers techniques et les actions de valorisation : www.bepog.ch   


Image: L'entreprise Ciposa livre ses machines dans le monde entier, notamment en Asie et aux USA et seul son savoir-faire lui permet de se distinguer de la concurrence mondiale.


Commentaires

Nouveau commentaire

L'adresse est utilisée pour valider votre identité.