Login
16.11.2017 #bepog K - Organisations

Deux mondes se rencontrent

Le collège de Delémont visite l’entreprise Willemin-Macodel: des échanges fructueux!
Une trentaine d’enseignants du collège de Delémont ont participé mercredi 15 novembre au projet #bepog dans le Jura en visitant l’entreprise Willemin-Macodel SA à Delémont. Cette action vise à valoriser les métiers techniques, à instaurer un échange entre enseignants et entreprises locales pour encourager les jeunes à entrer dans les professions que propose l’industrie jurassienne. Le ministre de la formation, de la culture et des sports Martial Courtet a encouragé ce processus de rapprochement.

Deux mondes se sont rencontrés à Delémont: d’un côté, l’entreprise Willemin-Macodel, fleuron mondial de la machine-outil et entreprise formatrice, de l’autre, les enseignants du collège de Delémont. Une rencontre mise en musique par #bepog, le programme de valorisation des métiers techniques, et le Département de la formation, de la culture et des sports du canton du Jura, avec en vedettes de jeunes apprentis très intéressés à échanger sur leur quotidien avec le ministre Martial Courtet et les enseignants.

Les exemples d'applications présentés démontrent la très grande souplesse des processus de fabrication d'aujourd'hui, notamment pour la réalisation de pièces implantables adaptées à la morphologie de chaque patient. Le haut niveau des compétences recherchées parle en faveur du système de formation suisse.

Des métiers d'avenir
Le tissu économique de l’Arc jurassien repose largement sur le savoir-faire technique de près de 4'000 PME dont le 95% ont moins de 10 employés. Ce sont plus de 50 000 emplois qualifiés qu’il faudra remplacer au fil des départs à la retraite. Olivier Haegeli, directeur de Willemin-Macodel, explique: «Les métiers techniques sont des métiers d’avenir et nous sommes actifs dans des domaines de pointe où les compétences sont bien valorisées». Selon Pierre-Yves Kohler, responsable du projet #bepog, «la relève dans les métiers techniques n’est pas assurée et nous devons sensibiliser tous les publics, notamment les jeunes hommes et jeunes femmes, les enseignants et les parents sur le fait que ce sont des métiers intéressants, ouverts et créateurs de valeur». 



Denis Jeannerat, directeur technologique explique qu'aujourd'hui la mécanique toute seule n'existe plus. Toutes les machines sont bourrées d'électronique et de capteurs qui permettent de réaliser des pièces unitaires "bonnes du premier coup".

Un des formateurs importants du Jura
L’entreprise delémontaine forme aujourd’hui 17 apprentis dont dix polymécaniciens et une polymécanicienne, deux dessinateurs et une dessinatrice, un logisticien et deux employées de commerce. A terme, l’entreprise souhaite en former 20 à 25 en permanence. Questionnée quant à ce nombre important de jeunes en formation, Mégane Steulet, responsable des apprentis, explique: «Nous sommes actifs dans la réalisation de produits de pointe et en favorisant l’apprentissage, nous travaillons à assurer la relève dans les métiers techniques mais également au sein même de notre entreprise. A l’avenir plus que jamais, nous devons pouvoir compter sur des collaborateurs compétents pour assurer notre compétitivité». Parmi les jeunes qui ont terminé leur formation, nous trouvons une belle illustration des forces du système d’apprentissage suisse. Certains sont restés professionnels dans leur métier et d’autres ont continué par un second apprentissage, un diplôme de technicien ES ou encore un diplôme d’ingénieur ETS.



Les échanges entre une partie des 17 apprentis, les formateurs et la trentaine d'enseignants présents dans la salle de théorie ont donné lieu à des échanges nourris très intéressants pour toutes les parties prenantes.

Un projet de longue haleine
Depuis deux ans, le projet #bepog se déploie sur les quatre cantons de l’Arc jurassien. Issu de la politique régionale sous l’égide d’arcjurassien.ch, il vise à valoriser les professions techniques indispensables aux PME de notre région auprès des jeunes en fin de scolarité. Le programme de visites d’entreprises pour les écoles secondaires du canton du Jura en fait partie et est organisé en collaboration avec le Service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire du canton du Jura. Une telle action sera proposée aux autres écoles secondaires du canton.

En savoir plus sur Willemin-Macodel
En savoir plus sur #bepog

Voir le reportage de Canal Alpha chez Willemin-Macodel sur le projet #bepog
Voir l'article du Quotidien Jurassien sur cette après-midi de découverte

De gauche à droite: Olivier Haegeli, co-directeur de l'entreprise Willemin-Macodel, les apprentis Cédric et Maëva, Martial Courtet, ministre de la formation, de la culture et des sports.



Commentaires

Nouveau commentaire

L'adresse est utilisée pour valider votre identité.