>>> Bonne EPHJ à toutes nos exposantes et à tous nos exposants Login Exposant
17.11.2022 #bepog A - Machines

Exceptionnel: une trentaine d'enseignants découvrent les débouchés des métiers techniques chez Louis Bélet à Porrentruy

Une trentaine d’enseignants des écoles secondaires de St-Charles et Thurmann ont participé hier au projet "Les enseignants rencontrent les entreprises, en visitant l’entreprise Louis Bélet à Porrentruy". 
Cette action, mise en place par #bepog et le Canton du Jura, vise à valoriser les métiers techniques et à instaurer un échange entre enseignants et entreprises locales pour encourager les jeunes à entrer dans les professions que propose l’industrie jurassienne.

Guy Jubin, responsable RH présente le système de formation suisse et ses forces. L’entreprise met un axe fort sur la formation depuis plus de 30 ans.

Deux mondes se sont rencontrés à Porrentruy: d’un côté, l’entreprise formatrice, spécialisée dans la fabrication d’outils de coupe de haute précision et sur mesure, de l’autre, les enseignants des écoles secondaires de St-Charles et Thurmann. Cette rencontre était mise en musique par #bepog, le programme de valorisation des métiers techniques, et le Département de la formation, de la culture et des sports du Canton du Jura.

Arnaud Maître et Roxane Piquerez, les directeurs et propriétaires de l’entreprise expliquent des spécificités CNC à Martial Courtet, Ministre de la formation, de la culture et des sports du Canton du Jura.

Le tissu économique de l’Arc jurassien repose largement sur le savoir-faire technique de près de 4'000 PME dont le 95% ont moins de 10 employés. Ce sont plus de 50'000 emplois qualifiés qu’il faudra remplacer au fil des départs à la retraite. Pour ce faire, il est nécessaire de prendre conscience qu'aujourd'hui les métiers techniques sont des métiers d'avenir, qu'ils sont intéressants et bien entendu ouverts autant aux femmes qu'aux hommes.

Louis Bélet SA dispose d’un département de recherche et développement qui lui permet d’inventer de nouvelles solutions pour ses clients. Monsieur Pierre Falbriard explique son parcours professionnel, de son apprentissage initial à sa fonction de responsable R&D actuelle.

Avec plus de 150 employés sur ses sites de Vendlincourt (siège) et Porrentruy, l’entreprise forme plusieurs apprentis-es dans le domaine industriel, notamment des opérateurs-trices sur machines automatisées, des dessinateurs-trices en construction microtechnique et des polymécaniciens-nes. Cette entreprise ajoulote active dans les domaines de l’horlogerie et bijouterie, technologies médicales, aéronautique, téléphonie et électronique avait tout pour intéresser les visiteurs.

Désirant disposer de revêtements spécifiques à l’entreprise pour répondre très précisément à des applications particulières, l’entreprise dispose depuis peu de son propre laboratoire de recherche et d’applications.

Suite à la présentation des métiers techniques formés chez Louis Bélet, présentation enrichie de témoignages vivants de collaborateurs ayant vécus la formation duale et ayant évolués au sein de fonctions à responsabilité techniques ou hiérarchiques, les organisateurs se déclarent très satisfaits. Ils tiennent à relever que les visiteurs ont été très surpris de voir à quel point la formation et la technologie sont actualisées et omniprésentes dans les ateliers d’aujourd’hui. L’image parfois négative des métiers techniques dans l’imaginaire de la population n’évolue pas aussi rapidement que la réalité.

Mais concrètement quels sont les métiers chez Louis Bélet ? Madame Déborah Gagliardi, micromécanicienne et technicienne ES en processus industriels et Monsieur Gérard Charmillot, responsable de la formation des polymécaniciens en détaillent certains aspects. La technicienne démontre avec brio que les métiers techniques s’adressent autant aux femmes qu’aux hommes.

Les participants ont trouvé cette journée très instructive, elle leur a permis de découvrir tout un panel de compétences spécifique à l’industrie jurassienne (et parfois même d'anciens élèves!). La voie duale est aujourd’hui en Suisse tout autant garante d’obtenir des fonctions à responsabilités dans les entreprises que la voie académique. Louis Bélet SA en est une preuve vivante.

L’environnement de travail des ateliers est très agréable, par exemple des panneaux phoniques aux plafonds améliorent la qualité des conditions de travail des employés.

Pour Martial Courtet, ministre de la formation de la culture et des sports, "cette journée permet aux enseignements d’en connaître davantage sur le monde de l’industrie et ainsi orienter au mieux leurs élèves quant aux choix des métiers".

Monsieur Pascal Siess explique le rôle d’un agent de méthodes. Avec une croissance annuelle continue, l’entreprise doit pouvoir se reposer sur des processus robustes et des collaborateurs très bien formés.

Le projet #bepog se déploie sur les quatre cantons de l’Arc jurassien. Issu de la politique régionale sous l’égide d’arcjurassien.ch, il vise à valoriser les professions techniques indispensables aux PME de notre région auprès des jeunes en fin de scolarité. Le programme de visites d’entreprises pour les écoles secondaires du Canton du Jura en fait partie et est organisé en collaboration avec le Service jurassien de la formation postobligatoire.

Monsieur Gjergj Bérisha explique son métier d’opérateur sur machines automatisées ainsi que son parcours professionnel.

Bravo à l'entreprise, merci pour l'excellente préparation et l'après-midi exceptionnelle offerte aux visiteurs et merci aux participants pour leur intérêt et les excellents échanges. Vous êtes fantastiques!

Pour en savoir plus sur Louis Bélet.
Pour en savoir plus sur les métiers techniques.

 

Mise à jour le 25.11. 2022 - La presse en parle



Commentaires

Nouveau commentaire

L'adresse est utilisée pour valider votre identité.