Login
15.02.2018 #bepog K - Organisations

A la découverte des pépites industrielles de l'Arc jurassien

Une quarantaine d’enseignants et de spécialistes de l’orientation professionnelle du Canton de Neuchâtel ont visité des entreprises industrielles de la région.
Depuis les quelques années que ce programme existe, ce sont plus de 500 enseignants et spécialistes de l’orientation qui ont ainsi eu l’opportunité de partager des expériences avec des responsables d’entreprises, des formateurs et des apprentis du monde industriel.

M. Jean-Claude Marguet, chef de service au département de l'éducation et de la famille, service de l'enseignement obligatoire, démarrant l’après-midi devant une quarantaine de personnes.

Organisées cette année en collaboration avec l’AIP (Association Industrielle et Patronale), les services de l’Etat du Canton de Neuchâtel et FAJI SA (Fondation Arc Jura Industrie) porteuse du projet #bepog de valorisation des métiers techniques, ces journées sont toujours l’opportunité de passer le pas de la porte de fleurons de l’Arc jurassien.

Les visites font la part belle aux apprentis. Ici deux jeunes (1ère et 2ème années), en cours de formation de micromécanicien pour l’un et mécanicien de production pour l’autre, en compagnie de leur « tuteur » ayant fini son apprentissage l’année passée.

Dans une première partie en plénum, les participant ont été accueilli par M. Marguet, Chef de Service puis Mme la Conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti a remercié les enseignants de leur présence et leur a demandé de profiter de la présence de son team pour qu’ils prennent l’opportunité de discuter dans un cadre un peu différent.

Mme Laurence Knoepfler Chevalley, adjointe au chef de service des formations postobligatoires et de l'orientation a ensuite présenté les forces du système de formation suisse et la très bonne complémentarité entre les voies académiques et professionnelles. Aujourd’hui un CFC est une porte d’entrée formidable dans le monde professionnel et toutes les voies sont ouvertes aux jeunes en possession de ce sésame.

M. Pierre-Yves Kohler, responsable du développement du projet #bepog mis en place sous l’égide d’arcjurassien.ch a notamment relevé le déficit d’image des professions techniques et présenté les nombreuses activités offertes aux enseignants et à leurs élèves pour découvrir ces métiers.

Trois groupes ont été constitués par M. Marc-André Egger, adjoint au chef de service et véritable chef d’orchestre de la journée, pour visiter Lauener SA, Mikron SA et Ceramaret SA (cette information traite principalement de Ceramaret puisque son auteur faisait partie de ce groupe).

M. Gilles Robert, Directeur général de Ceramaret permet aux participants de découvrir l’univers passionnant de la céramique technique. Il relève également l’importance de la relève dans les métiers techniques.

A l’issue des visites qui ont fait la part belle à la formation professionnelle et à l’échange d’expériences, les retours sont très positifs des deux côtés. Un enseignant nous a dit : "Nous passons régulièrement à côté de cette entreprise, mais jamais nous ne nous étions doutés qu’elle cachait un tel niveau de compétences et de savoir-faire, c'est incroyable".

M. Sébastien Schlup, responsable de production explique l’importance de l’être humain dans l’entreprise. Chez Ceramaret, une très grande place y est accordée et de nombreuses mesures concourent à l’information et la motivation de l’ensemble des collaborateurs.

A la sortie de chez Ceramaret, tous étaient d’accord, une telle visite aide à changer la perception des métiers techniques. Les locaux sont vastes, bien aérés et éclairés et d’une propreté exemplaire, les employés souriants… bien loin d’une certaine image déformée de l'industrie encore largement véhiculée.

Conclusion ? A refaire au plus vite ! Ca tombe bien, les deux prochaines visites sont d’ores et déjà planifiées.

En savoir plus sur les métiers techniques ? www.bepog.ch

Télécharger l'article ARC INFO du 20 février 2018. 

Image : M. Sébastien Schlup donne des explications sur les compétences recherchées par Ceramaret à une audience très attentive. A droite Mme la Conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti, cheffe du département de l’éducation et de la famille.



Commentaires

Nouveau commentaire

L'adresse est utilisée pour valider votre identité.